Pourquoi j'ai décidé de m'engager dans l'aventure européenne

Première femme à boucler un tour du monde à la voile, en solitaire, sans escale et sans assistance, lors du Vendée Globe 96-97, j'ai passé une grande partie de ma vie sportive et journalistique sur l'océan. Élue députée au Parlement européen le 26 mai 2019, pour un mandat de cinq ans, je me suis donnée pour mission de porter la voix de l'océan à tous les niveaux, avec pour ultime ambition de faire reconnaître l'Océan comme bien commun de l'humanité auprès des Nations unies. 

Mon CV

Les déchets, que j'ai croisés en mer, sont à l'origine de mon engagement. Oui, je peux témoigner des conséquences de l'activité humaine sur la dégradation des écosystèmes marins. Pourtant, je ne me suis jamais demandée "où sont les affreux pollueurs ?", mais plutôt "comment en est-on arrivé là collectivement ?". C'est précisément ce sentiment de responsabilité collective qui m'a donné l'envie d'agir.

En 2002, à l'issue de mon deuxième Vendée Globe, j'ai stoppé la compétition et pris le parti de mettre, dorénavant, en lumière les solutions émergentes à une époque où l'on ne parlait que des problèmes de pollution. Je partage avec les acteurs de la mer et du littoral, avec les scientifiques, les ONG, les acteurs économiques et territoriaux, et avec un nombre croissant d'élus et de médias la conviction que l'Océan est notre avenir. En tant que députée européenne, je serai la courroie de transmission entre les territoires et l'Europe.

L'Europe, que j'ai eu la chance de découvrir à la voile, est le premier espace maritime du monde. L'Union européenne demeure ainsi un échelon très pertinent pour faire avancer les sujets de connaissance, de préservation, de gestion durable et de gouvernance de l'Océan. Il y a quelques mois, l'UE s'est engagée à devenir le premier continent neutre en carbone à l'horizon 2050. Pour atteindre cet objectif ambitieux, que je salue, nous devrons agir collectivement. L'avenir de la construction européenne, au XXIe siècle, passera par l'Océan. 

C'est le sens de l'engagement politique que je poursuis chaque jour au sein des commissions DEVE (développement international), ENVI (environnement et biodiversité) et PECH (affaires maritimes et pêche) du Parlement européen. Également Vice-Présidente de deux intergroupes parlementaires, l'intergroupe SEARICA (mers, fleuves, îles et littoraux) et l'intergroupe "Changement climatique , biodiversité et développement durable", je veillerai toujours à ce que l'Océan demeure au coeur de l'aventure européenne.

Mon CV

 Carnets d'Europe  ∞  Cap sur l'avenir !  ∞  Océan, bien commun  ∞  Événements  ∞  Renaissance/Renew  ∞  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK