⟵ Retour

Mission Starfish 2030 : Une approche très pertinente par le cycle de l’eau pour régénérer l’Océan

Je me réjouis du rapport « Mission Starfish 2030 » rédigé par le comité présidé par Pascal Lamy et publié par la Commission européenne, qui dessine des objectifs et un plan d’action pour préserver et restaurer les eaux continentales et marines

La mission « Santé des océans, des mers et des eaux côtières et intérieures », fait partie des cinq missions thématiques ayant chacune pour objectif de résoudre un défi européen majeur du programme Horizon Europe. Pour la période budgétaire 2021-2027, l’Union européenne souhaite investir davantage dans les secteurs de la recherche et l’innovation avec une enveloppe de près de 100 milliards d’euros


L’Océan, les mers et les eaux sont essentiels à notre bien-être et à notre santé. L’Océan participe à l’équilibre du climat, il nous permet de  respirer (l’océan produit la moitié de l’oxygène que l’on respire et absorbe près de 30% du CO2 produit par les humains). Plus de trois milliards d’individus dépendent de la mer pour leurs besoins en protéines. Les ressources et industries marines et côtières représentent environ 5% du PIB mondial... Il est donc impératif d’assurer la préservation des écosystèmes marins et côtiers, très impactés par le changement climatique, les pollutions (solides et liquides), qui viennent majoritairement de la terre, par les activités en mer et sur le littoral et notamment par la surpêche et la pêche illégale

Partant du constat que l’océan est connecté aux rivières avec lesquelles il forme un tout, « l’hydrosphère » et que par conséquent, les solutions pour le régénérer sont principalement à terre, Starfish 2030 propose une approche systémique, intégrée, que je défends de longue date. L’Europe doit avoir une véritable stratégie avec la mer, ambitieuse. La mission peut contribuer à l’engager. 

Plus en détail, la mission tentera d’élaborer des solutions qui permettront, sur le long terme, de restaurer Océans, mer et eaux autour de cinq priorités d’actions —comme les cinq bras d’une étoile de mer— :

  1. Combler le manque de connaissances sur l'objet marin 
  2. Regénérer les écosystèmes marins et d'eau douce
  3. Atteindre le « zéro pollution »
  4. Décarboniser notre océan et nos eaux 
  5. Réorganiser la gouvernance

La mission Starfish 2030 est ambitieuse mais nécessaire pour répondre aux défis actuels. Acteurs politiques, économiques ou de la société civile, il nous sera nécessaire d’agir de concert pour soutenir cette mission car l’océan, la mer et l’eau sont notre bien commun et il est de notre responsabilité collective de les protéger 



ENVI • les députés européens votent l’avis sur un transport maritime plus efficace et plus propre
Aujourd’hui, la commission de l'environnement (ENVI) a adopté son avis relatif au rapport d’initiative présenté en commission des Transports, sur les mesures techniques et opérationnelles pour un transp...
Pour la création d'aires marines protégées en Antarctique : Une lettre à destination des États membres de la CCAMLR
La 39ème réunion annuelle de la Commission sur la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique (CCAMLR) débute aujourd'hui jusqu'au vendredi 30 octobre. C’est un moment crucial pour appeler à une acti...
Le phare de Cordouan : un bien précieux pour le patrimoine national, européen et mondial
Le 25 octobre dernier, j’ai eu la chance de visiter le phare de Cordouan (Gironde), plus vieux phare de France encore en activité, en compagnie d’Isabelle Autissier, présidente de WWF France&n...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK