⟵ Retour

ENVI • les députés européens votent l’avis sur un transport maritime plus efficace et plus propre

Aujourd’hui, la commission de l'environnement (ENVI) a adopté son avis relatif au rapport d’initiative présenté en commission des Transports, sur les mesures techniques et opérationnelles pour un transport maritime plus efficace et plus propre.

Cet avis s’inscrit dans la continuité du rapport sur le système de collecte des données relatives à la consommation de CO2 des navires (MRV), qui a été voté en septembre. En tant que rapporteure fictive pour mon groupe Renew Europe, je me félicite qu’il réaffirme l’ambition forte du Parlement de réduire les émissions de CO2 des navires et d’inclure le transport maritime dans le Système européen d’échange de quotas d’émission (SEQE-UE). Il rappelle également la volonté d’étendre les zones de contrôle d’émissions d’oxydes de soufre et d’oxydes d’azote à toutes mers européennes, afin de réduire la pollution atmosphérique dans les régions côtières.

Les propositions faites dans cet avis vont même plus loin, puisqu’il ne s’attache pas qu’à la problématique des émissions, mais bien à tous les impacts du transport maritime sur l’environnement, en présentant un large éventail de mesures. 

Par exemple, le développement de « navires verts », notamment au travers de mesures opérationnelles telle que l’optimisation de la vitesse, mais également de mesures techniques telles que l’efficacité énergétique, l’électrification, la propulsion éolienne, les carburants alternatifs, ou encore de nouveau revêtements et anti-fouling.

La Commission Environnement appelle également à la suppression progressive des scrubbers à circuit ouvert. En effet, bien qu’ils réduisent les polluants atmosphériques, ils rejettent en mer des métaux lourds et particules, nuisibles aux écosystèmes.

Par ailleurs, je suis très heureuse que tous mes amendements aient été adoptés. Ils soulignent, selon moi, les aspects fondamentaux d’un transport maritime plus durable : 

  • allant de l’éco-conception des navires, notamment dans le cadre du Plan européen de relance industrielle, pour encourager une industrie navale européenne verte ; 
  • à l’utilisation des navires avec par exemple le renforcement des sanctions contre le dégazage en mer ; 
  •  jusqu’à la fin de vie des bateaux, avec la nécessité de soutenir une filière européenne pour le de démantèlement des navires. 

Je suis particulièrement fière d’une proposition que j’ai défendue sur l’établissement d’un pavillon européen avec des normes environnementales et sociales communes. Ce pavillon européen serait notamment un instrument très efficace de lutte contre les pavillons de complaisance



Présentation de la mission "Starfish 2030": Oeuvrer ensemble pour préserver et restaurer les eaux continentales et marines
Beau succès pour notre conférence en ligne sur la mission "Starfish 2030", que nous présentions le 5 octobre dernier. Nous avons souhaité, avec mon collègue Pierre Karleskind, permettre à Pascal Lamy, Président d...
TRIBUNE • Plus d'ambitions pour un transport maritime durable !
Du lundi 16 au vendredi 20 novembre, le Comité de la protection du milieu marin (MEPC) de l’Organisation maritime internationale (OMI) tiendra sa 75e session qui portera notamment sur la réduction des émissi...
Pour la création d'aires marines protégées en Antarctique : Une lettre à destination des États membres de la CCAMLR
La 39ème réunion annuelle de la Commission sur la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique (CCAMLR) débute aujourd'hui jusqu'au vendredi 30 octobre. C’est un moment crucial pour appeler à une acti...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK